Quel est le rôle du second dans cuisine dans l’hôtellerie ?

Publié le : 20 mai 20214 mins de lecture

Avant de devenir chef cuisinier, il faut savoir gravir les échelons. Entre autres, les passionnés de la restauration doivent exercer et maîtriser le métier de second du chef. À cet effet, celui-ci assiste et seconde son chef dans son travail et occupe une place primordiale dans la hiérarchie d’une cuisine. En quoi consiste donc le rôle du second dans la brigade ?

Le rôle du second de cuisine

Le principal rôle du second de cuisine consiste à épauler le chef cuisinier dans ses missions.  Ceci dit, il s’assure que chaque ordre du chef est correctement appliqué dans le respect des normes de sécurité alimentaire et d’hygiène. De manière plus concrète, il vérifie la qualité de toutes les denrées fournies, repère et réagit face aux dysfonctionnements, puis veille à l’application de la norme HACCP. En valorisant et en produisant les préparations, il vérifie la présentation et la qualité en tenant compte des indications communiquées par le chef de cuisine.

Lorsque le chef s’absente, il supervise le travail et prend même en charge la brigade. En effet, le rôle du second se traduit par la gestion de toutes les missions afférées au chef si le cas se produit. Il s’agit notamment de la vérification de la présentation des plats ainsi que de la gestion des fournisseurs et des commandes de marchandises. Passionné de cuisine, il suggère ses idées au chef afin de renouveler le menu, les plats du jour ou la carte. Aussi, la participation à l’entretien et la maintenance des matériels, locaux et équipements comptent parmi les missions de ce bras droit du chef.

Pour plus d'informations : Top 5 des postes les plus recherchés dans l’hôtellerie restauration

Les qualités nécessaires

Premièrement, le second de cuisine est un salarié polyvalent. Assistant du chef, il est amené à prendre des initiatives et des décisions si besoin. Il doit être capable de remplacer son supérieur hiérarchique et résoudre les problèmes. Le sens de l’organisation et de la discipline doivent également faire partie des compétences du professionnel car ce dernier occupe une place importante dans la hiérarchie d’une hôtellerie. En outre, ce métier demande de la coordination étant donné que les doses doivent être strictement à leur place au moment du service.

D’autre part, cette profession exige aussi une bonne condition physique et une certaine résistance au stress afin de rester productif dans la réalisation des tâches. À part le sens du contact, la réactivité et la ponctualité, la passion du métier et la motivation s’avèrent également essentielles pour exercer ce travail.

Pour quelle évolution ?

En ralliant idéalement compétences et passion, le second pourra postuler pour devenir chef cuisinier après quelques années d’expérience. Voilà pourquoi il doit exercer son métier dans les normes et afficher une certaine polyvalence. Par ailleurs, il peut également évoluer vers d’autres établissements de plus grande envergure et de plus grand standing.

Top 5 des postes les plus recherchés dans l’hôtellerie restauration
Misez sur une formation courte de barman pour pouvoir travailler en hôtel

Plan du site